Sélectionner une page

Nous avons tous connu ça, de trouver enfin le nom que nous voulions pour notre site internet. Nous avons pendant plusieurs mois vérifié sa disponibilité et au moment de passer à l’action et de le réserver… Le nom de domaine est indisponible !

C’est rageant et impossible de ne pas penser « Ah si j’avais su je l’aurais acheté la semaine dernière ! ». A ce moment-là, on a souvent tendance à penser que c’est perdu et qu’il nous faut trouver un autre nom, aussi percutant et que nous apprécions autant… Bref, retour à la case départ !

Stop ! Restons positifs ! Internet regorge de possibilités et d’opportunités pour votre entreprise, alors listons-les, des plus courantes et simples aux derniers recours !

1- Le nom est disponible, mais pas avec l’extension que vous vouliez 

il faut donc trancher : qu’est-ce qui vous importe le plus : une extension connue ou un nom simple ?

Deux possibilités s’offrent à vous : changer pour une extension disponible (et avec les nouvelles il y en a forcément une pour vous ; lire : 3 conseils pour choisir son extension) et conserver votre nom.

Ainsi, vous souhaitiez déposer cafemilano.com. Or il est déjà réservé, vous pouvez réserver milano.coffee par exemple, qui reste simple à mémoriser et très évocateur pour vos clients.

Ou, modifier légèrement votre nom pour conserver l’extension que vous souhaitiez. Pour reprendre notre exemple de café italien. Cafemilano.com est réservé, mais peut-être que milanocafe.com est disponible ? Ou encore milano-cafe.com.

Astuces de Botners : Evitez de modifier votre nom en rajoutant des chiffres ou trop de traits d’union : ceci brouille les esprits de vos clients et ne vous permettra pas d’être facilement mémorisé. Evitez aussi de choisir un nom de domaine trop ressemblant à celui déjà réservé : vous passeriez pour une copie, cela peut semer la confusion et causer des troubles juridiques ( c’est d’ailleurs pour ça que je vous donne la disponibilité de la marque en fonction du nom de domaine que vous choisissez 😉 )

Tant que vous n’êtes pas réellement établi et que votre enseigne n’est pas connue vous avez la possibilité de jouer avec les mots ; votre nom de domaine pourrait ainsi être getmilanocoffee.com par exemple !

2- Repartir de zéro

Et choisir un nom de domaine totalement différent. C’est aussi l’occasion de brainstormer et l’opportunité de trouver un nom qui vous plaira davantage !

3- Engagez une action en justice

Si vous êtes propriétaire de la marque à l’INPI, vous pouvez engager une action en justice pour récupérer le nom de domaine. Par contre, ceci ne marche que si le site en question exerce sur la même activité que votre entreprise. Cela peut représenter des coûts importants et de longs délais. Ce n’est donc pas la priorité. En règle générale, je recommanderai d’essayer de résoudre le litige à l’amiable pour éviter tous remous.

4- Essayer d’acheter le nom de domaine 

Si vous ne pouvez pas le récupérer légalement, que vous êtes persuadé que c’est THE nom de domaine, alors il est possible d’essayer de le racheter à son propriétaire. Je dis bien essayer, car dans le cas où ce serait un site bien établi, rien ne garantit que l’administrateur souhaitera s’en séparer. Et quand bien même il accepterait, parfois les sommes sont colossales. Je me souviens avoir lu que le nom de domaine de la cryptomonnaie ethereum.com était disponible à la vente pour… 10 Millions de dollars (source : http://ethereum.com/).

Pour conclure, n’oubliez pas que si personne n’est parfait, un nom de domaine ne peut pas l’être non plus ! Ne restez pas focalisé sur votre idée de départ, rebondissez et vous verrez que votre activité n’en sera pas victime !

Pour obtenir de l’aide sur le choix de votre nom de domaine, je vous invite à lire l’article que j’ai publié ici : Bien choisir son nom de domaine

Vous souhaitez démarrer votre recherche de nom de domaine et vérifier si la marque est disponible ? Alors rejoignez-moi sur Messenger en cliquant ici :Bolt de Botners

Rejoignez Botners sur Facebook, Twitter et LinkedIn.

Photo by Christelle BOURGEOIS on Unsplash

Share This